"Rien dans le monde n'est permanent et nous sommes fous de souhaiter que les choses puissent durer, mais nous le sommes certainement bien plus encore de ne pas en jouir tant que nous les avons" ("Le fil du rasoir", William Somerset Maugham).

11 févr. 2008

La vérité est ailleurs


Scully : un passage de la Genèse est inscrit dessus.
Mulder : Scully, cet objet est extraterrestre.
Scully : Mulder, c'est impossible.
Mulder : Te rends-tu compte de ce que cela signifierait ?
Scully : Non, cela ne signifierait rien du tout, Mulder.
Mulder : Si, cela signifierait que nos ancêtres étaient des extraterrestres, que nos origines sont extraterrestres, que nous sommes là grâce à eux, que ce sont eux qui nous ont amenés ici.
Extrait de Biogenèse, Saison 6 de X-files.

2 commentaires:

igloo a dit…

La classification de Hynek est une méthode de classification des observations d'OVNI non-imputables à un canular, une hallucination ou une méprise. Elle a été proposée en 1972 par l'astronome américain Josef Allen Hynek, dans son livre L'Expérience des OVNI : Une Étude Scientifique (Anglais: The UFO Experience: A Scientific Study).
Le système est le suivant, du cas le plus banal au plus exceptionnel :
•Lumières Nocturnes (NL) : le(s) témoin(s) voi(en)t juste une ou plusieurs lumières dans le ciel nocturne à plus de 150 mètres de distance, qui leur(s) paraissent anormales.
•Disques Diurnes (DD) : le(s) témoin(s) voi(en)t un OVNI lointain. Contrairement à ce que le nom peut faire penser, l'OVNI en question n'a pas forcément la forme d'un disque. On qualifie de DD tout OVNI vu le jour à une distance supérieure à 150 mètres (Observation de Tananarive par exemple ?)
•Radar-Optique (RV) : l'OVNI est vu à la fois en visuel et sur un ou plusieurs écrans radars, comme dans le cas de l'incident de Téhéran en 1976.
•Rencontre Rapprochée du 1er type (RR1) : le(s) témoin(s) voi(en)t un OVNI quel qu'il soit à moins de 150 mètres.
•Rencontre Rapprochée du 2e type (RR2) : l'OVNI laisse des preuves matérielles, comme des traces au sol ( Cas supposé de Trans-en-Provence en 1981 par exemple). Certains pensent que les cercles de récolte entrent dans cette catégorie.
•Rencontre Rapprochée du 3e type (RR3) : le(s) témoin(s) voi(en)t un OVNI et ses occupants, ou alors seulement les soi-disants occupants d'un OVNI mais sans ce dernier. L'Incident de Kelly-Hopkinsville est classé comme RR3.
Par ailleurs, d'autres ufologues ont ultérieurement ajoutés d'autres types :
•Rencontre Rapprochée du 4e type (RR4) : le(s) témoin(s) prétend(ent) avoir été enlevé(s) par les occupants d'un OVNI. Il y a deux types de rencontre RR4 :
oDans une "RR4 de classe 1", les victimes sont non consentantes et peuvent éprouver une déformation grave de la réalité, des trous de mémoire, des symptômes caractéristiques du traumatisme du rapt tels que la crainte et l'inquiétude, des effets physiologiques comme la paralysie et une désorientation dans le temps et l'espace. Le cas de l'abduction Hill est le plus célèbre.
oLes "RR4 classe 2" sont des événements qui sont techniquement qualifiés d'enlèvement. Il s'agit pourtant de cas où le témoin suit volontairement l'entité.
•Rencontre Rapprochée du 5e type (RR5) : le(s) témoin(s) prétend(ent) être entré(s) en communication avec les occupants d'un OVNI. Beaucoup d'affabulateurs de la secte New Age prétendent avoir vécu une RR5. Le mystificateur Claude Vorilhon, fondateur de la secte des Raéliens, prétend lui aussi avoir été contacté par des extra-terrestres.
•Rencontre Rapprochée du 6e type (RR6) : Un ou plusieurs témoins (ou animaux) sont tués par un OVNI ou ses occupants. Les cas de mutilations de bétail qui ne trouvent pas d'explications rationnelles sont souvent imputés à une RR6.

merci de votre attention chère Scully...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_classification_de_Hynek

pour de plus amples informations sur ces affaires non classées ;)

Mulder

Wynna a dit…

J'en prend note, cher Mulder, mais n'en reste pas moins sceptique. J'attends des preuves concrètes, à l'occasion, peut-être, d'une de nos prochaines missions.
Scully