"Rien dans le monde n'est permanent et nous sommes fous de souhaiter que les choses puissent durer, mais nous le sommes certainement bien plus encore de ne pas en jouir tant que nous les avons" ("Le fil du rasoir", William Somerset Maugham).

1 nov. 2007

Session de musique irlandaise


Hier soir, c'était Halloween... Certains ont décidé de se déguiser en sorcière ou en monstre, d'autres ont frappé aux portes pour obtenir des friandises... D'autres encore sont restés tranquillement chez eux sans même y penser...

En ce qui me concerne, j'ai passé la soirée dans un pub très sympa, "The Quiet Man", où j'ai bu quelques bières, mais pas de la Guinness, j'aime pô ça. C'est, de toute évidence, un repaire d'habitués, où l'ambiance est chaleureuse et conviviale. Les musiciens arrivent par petits groupes, chacun cherchant une place dans cette minuscule cave. Ils accordent leurs instruments : beaucoup de flutes, deux banjos, un accordéon, des guitares folk, un bodhran, mais où sont donc les violons ? Le joueur de banjo donne le ton : les airs traditionnels irlandais, parfois mélancoliques, parfois endiablés, emplissent la petite salle du bar. On ne peut pas être plus près du spectacle, on entend même les fausses notes des débutants... Enfin, les violons arrivent et avec eux, l'instant magique et enivrant, celui où chaque musicien entre en symbiose avec son instrument, avec les autres musiciens, avec la musique tout court... Mais c'est déjà l'heure de rentrer, dernier métro oblige, quel dommage... Et si on écoutait un peu de musique irlandaise sur le Mp3 pendant le trajet du retour, histoire de rester dans l'ambiance... En avant la musique !!!

1 commentaire:

Arthur Spielberg a dit…

Et oui, moi je fais partis des gens qui sont rentrés chez eux et qu'ils ni ont meme pas pensée une seconde,lol.
Meme si j'ai 14ans, Hallowenn c'est pas trop mon truc,je prefere Noel c'est plus exitant...[petit papa noel...] lol